Madagascar, une réserve naturelle incomparable

Madagascar, une réserve naturelle incomparable

septembre 19, 2020 Non Par admtdm

Madagascar attire les touristes grâce à l’abondance de sa biodiversité et la magnificence de ses paysages. Les plantes ainsi que les animaux endémiques sont innombrables dans la Grande Ile. Partir à Madagascar serait l’occasion parfaite pour vous ressourcer et découvrir une immense richesse naturelle et culturelle.

Une île riche en biodiversité

La Grande Ile compte parmi les destinations les plus prisées du trapeze des mascareignes. La Grande Ile est reconnue pour l’abondance de terres fertiles. Le niveau d’endémisme des plantes et des animaux y est très élevé. Tout cela est dû à l’isolement de l’île.

La Terre renferme une grande variété de flores inestimables. Il en est de même de la richesse faunique. Parcourir la Grande Ile ravira le cœur des amoureux de la nature.

La flore de Madagascar

L’une des particularités de Madagascar est sa richesse végétale. Le pays compte aux environs de 80 à 90% d’espèces végétales endémiques. Cette situation vient de la variation des climats, allant des zones arides aux zones très humides.

Etant isolée dans l’Océan Indien, regroupé au sein du trapeze des mascareignes, une douzaine de familles entières de végétaux sont trouvés uniquement à Madagascar. Une visite à Madagascar vous permettrait notamment de découvrir les espèces extraordinaires comme les baobabs, le ravenala, les orchidées, les palmiers et les plantes succulentes.

La faune de la Grande Ile

Tout comme la flore, la diversité faunique est également remarquable. Tout comme les îles regroupées au sein du trapeze des mascareignes, l’espèce animale de la Grande Ile se démarque par sa rareté. En l’occurrence, nous pouvons compter aux environ de 200 000 espèces à Madagascar. Cette situation a donné aux diverses espèces animales de se développer.

Entre autres, on retrouve les innombrables lémuriens et caméléons. D’ailleurs, Madagascar possède le plus petit caméléon au monde appelé le brookesia micra. On y découvre également le primate le plus petit, le microcèbe murin. L’île regorge aussi de reptiles.